Groupe Gratuit Pros

Jean-Pierre Valentni au pays de l'or noir

La légende noire de Jean-Pierre Valentini

Jean-Pierre Valentini voit le jour le 5 février 1964 à Corte, capitale historique et culturelle de l’île de beauté située à 80 km d’Ajaccio.

Élève studieux et appliqué, il fait déjà preuve d’une rare acuité intellectuelle. Après un parcours scolaire brillant en France, il s’oriente vers la gestion de commerce international.

En 1988, il choisit les États-Unis pour entreprendre la formation de plus haut niveau international dans ce domaine, un MBA Finance et Management, dans la prestigieuse et mondialement reconnue université d’Hartford. L’établissement scolaire fondé à l’origine en 1877 devient en 1957 une université d’enseignement supérieur indépendante en regroupant en son sein une école d’art, une école de musique et une école de commerce.

Dans le cadre de son MBA, Jean-Pierre Valentini fait ses premiers pas dans le milieu de l’énergie lors d’un stage au sein du groupe Elf basé à Houston, au Texas. Il confirme son intérêt dans ce domaine en devenant très rapidement responsable du trading pour le même groupe.

Jean-Pierre Valentini et ELF

Société historique dans l’extraction et la distribution pétrolière, l’entreprise Elf est née de la volonté de l’union générale de distribution (UGD) et l’union générale des pétroliers (UGP) de regrouper sous une même bannière plusieurs sociétés de vente de pétrole. La compagnie française de produits pétroliers avec la marque Caltex, à l’origine filiale de Texaco et de California Oil, en fait partie.

En 1990, Jean-Pierre Valentini revient momentanément en France pour travailler au sein de la raffinerie Donges en Loire Atlantique qui faisait déjà partie de l’UGP dans le passé.

Il retrouve cependant la compagnie pétrolière Elf deux ans plus tard où il reprend sa fonction de trader pétrole pour le continent africain.

Il se fait là encore remarquer pour ses qualités professionnelles. En 1995, son investissement et son implication lui valent d’être promu au poste de responsable trading pétrole au sein de la direction trading sur toute la zone d’Afrique de l’Est et de l’Ouest.

Après 16 ans de réussite professionnelle, Jean-Pierre Valentini quitte le groupe Elf et intègre en 2004 la société Trafigura.

Trafigura est une entreprise suisse de courtage pétrolier et d’affrètement maritime spécialisée dans le courtage et le transport des matières premières. La société est créée en 1993 par deux Français, Claude Dauphin et Eric de Turkheim avec comme objectif de devenir leader du marché international dans ce domaine. La société se classe aujourd’hui s au troisième rang mondial des entreprises indépendantes dans le secteur du négoce pétrolier. Elle est notamment très active en Afrique où elle distribue le pétrole de plusieurs pays tels que le Congo-Brazzaville, l’Angola ou le Cameroun.

Jean-Pierre Valentini : une histoire d’or noir

Jean-Pierre Valentini occupe à son arrivée le poste de responsable trading pétrole pour le secteur de l’Afrique de l’Ouest et en quelques années, il étend ses activités au secteur de l’est de l’Afrique. Son mentor de l’époque se prénomme Maurice Nesse. Cet ingénieur des Mines, homme aussi singulier qu’intelligent, lui apprend les ficelles du métier et la façon de se comporter et de travailler en Afrique.

Fort de son expérience et de sa grande connaissance du trading pétrolier, Jean-Pierre Valentini développe ainsi les marchés africains pour Trafigura et devient en 2008, un an à peine après avoir récupéré la zone Est du pays, le directeur trading de l’ensemble de la zone Afrique. Enfin, en 2011, il obtient la reconnaissance de ses pairs en se voyant attribuer l’ensemble des activités du groupe sur le continent africain.

Jean-Pierre Valentini a relevé un bon nombre de challenges durant sa carrière. Son plus grand fait d’armes professionnel ? Celui d’avoir pu développer les marchés africains de façon spectaculaire aussi bien chez Elf comme que chez Trafigura.

Après 27 ans d’une brillante carrière dans le trading pour ces deux grands groupes internationaux, Jean-Pierre Valentini devient en 2016 consultant indépendant international en matières premières et s’installe à Genève, en Suisse. Il s’occupe notamment de gérer le trading, l’arbitrage et la logistique des entreprises qui font appel à lui.

En parallèle à cette activité, il investit dans différentes startups dans des domaines variés comme les mines, les certifications de montres de luxe ou l’immobilier.

À ce jour, Jean-Pierre Valentini est actionnaire de plusieurs entreprises.

Citons, par exemple, Tradee, une société spécialisée dans la certification de montres de luxe ou encore Reverse vision, cabinet de conseils pour les affaires et la gestion.

Enfin, il convient de mentionner SpaceX, boîte fondée par le très emblématique Elon Musk pour envoyer des satellites dans l’espace et qui envoie également dans l’espace les satellites de la Nasa. En effet, Jean-Pierre Valentini a initialement financé une startup B B Reputation qui via des algorithmes travaillait sur la réputation des PME pour vendre des services aux banques et aux assurances. B Reputation ayant fusionné avec SpaceX, il est de facto devenu actionnaire de SpaceX.

Jean-Pierre Valentini est certes un homme d’affaires accompli, mais il est aussi doté d’une vaste curiosité intellectuelle.

Grand esthète, il est un grand collectionneur avec toujours comme ligne directrice le sens du détail et le désir d’apprendre. Sa collection de montres vintage est l’une des plus remarquables au monde. Cet amateur d’art contemporain est aussi un admirateur du peintre aveyronnais Pierre Soulages dont il possède, entre autres, la dernière toile peinte par l’artiste en 2018. Très lié à l’art abstrait à partir de 1940, Pierre Soulages est particulièrement connu pour son usage des reflets de la couleur noire, qu’il appelle « noir-lumière » ou « outrenoir ». Il est l’un des principaux représentants de la peinture informelle. À partir des années 1950, il obtient une reconnaissance internationale et expose ses œuvres aux côtés des plus grands artistes de son temps.

En 2020, une de ses œuvres, intitulée Peinture (1961), a été acquise pour 20,2 millions de dollars, soit 17,8 millions d’euros. Cette vente aux enchères, organisée le 16 novembre chez Sotheby’s, à New York, fait de Pierre Soulages l’artiste français le plus coté du monde.

Les artistes plasticiens, sculpteurs et peintres Robert Raushenberg, Alberto Burri, Lucio Fontana et Enrico Castellani sont autant d’artistes parmi d’autres à être représentés dans la collection très éclectique de Jean-Pierre Valentini.

Plus d’infos sur Jean-Pierre Valentini : https://voone-actu.com/jean-pierre-valentini-lhomme-presse/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *