Groupe Gratuit Pros

Michele Tecchia

Michele Tecchia, À l’avant-garde du Growth Hacking à Monaco.

Installé dans la Principauté de Monaco, Michele Tecchia a l’optimisation dans le sang. Comme il aime le raconter, alors qu’il n’était qu’écolier, il participa à un concours de secourisme avec ses camarades, dans le simple but de sécher les cours. Il finira par leur faire gagner le concours et, au fil des années, il repensera totalement la formation aux premiers secours de la Croix-Rouge. Il fondera ensuite le club des jeunes de la Croix-Rouge de Monaco, en utilisant des techniques de communication novatrices. Ainsi, ce n’est pas une surprise qu’il se soit dirigé vers le Growth Hacking, des années plus tard.

Mais qu’est-ce que le Growth Hacking?

Terme du jargon marketing et business des startups, Le Growth Hacking consiste à stimuler la croissance d’une entreprise, souvent une startup, grâce à des techniques de marketing qui accélérerons significativement la croissance de son chiffre d’affaires. Ce concept a été créé par Sean Ellis en 2010 et a été importé des États-Unis. Le Growth Hacker a pour but d’améliorer le “tunnel de conversion” en optimisant chacune des étapes du cycle à l’aide d’expériences, dans le but de faire grandir l’entreprise. Généralement, ce sont des entreprises d’e-service qui utilisent le Growth Hacking, ou des Startups ayant besoin de croître rapidement. Un Growth hacker se doit d’être compétent à la fois en marketing et en programmation, il doit être capable de s’adapter, être créatif et bien connaître les différentes techniques d’analyse guidée par les données.

formé en France.Michele Tecchia est growth hacker à Monaco formé en France.

Biographie de Michele Tecchia

Né à Monaco le 13 juin 1980, Michele Tecchia fait sa scolarité à l’École du Parc. Il commence déjà à développer ses compétences de Growth Hacker en créant le club des jeunes de la Croix-Rouge et en faisant de lui le club le plus important du pays en quelques années. Il fait notamment connaître le club à l’aide de Facebook, grâce à une stratégie utilisant des photographies pour illustrer les événements du club. Il finit par attirer l’attention des jeunes, mais aussi des personnes âgées. Au final, le club devient capable d’organiser des fêtes internes pour la Croix-Rouge Monégasque.

Fort de ce succès, entre 2000 et 2004, Michele Tecchia obtient un Master en stratégie Marketing et Digitale à L’Idrac Business School. Il obtient ainsi des compétences particulièrement fines en Marketing, nécessaires pour qu’il puisse établir sa stratégie commerciale. Il obtient ensuite un diplôme en Sciences Politiques et Gouvernement à Science Po Grenoble, entre 2004 et 2006. Pendant ces six ans d’études, Michele Tecchia fait de nombreuses rencontres et se créé un réseau qui l’aidera beaucoup au cours de sa carrière.

Il intègre la société Orange avec la fonction de spécialiste du développement des entreprises, puis, en 2011, il travaille chez Ebookers Limited en tant que responsable commercial média. Il y met en place la stratégie commerciale de la société, en France.
C’est finalement en 2012 qu’il se rend dans la première académie de Growth Hacking d’Europe, la Growth Hacking Academy à Londres. Il y obtient un master en Marketing grâce à une formation de trois mois. Intensive, elle lui permet de changer complètement la façon dont il aborde son travail, grâce à la multiplicité des personnes avec qui il se retrouve à travailler : des ingénieurs logiciels, analystes commerciaux ou encore des designers.

Une fois ses études terminées, Michele Tecchia devient agent de communication pour l’Expleo Group, à Toulouse. Il gardera ce poste pendant plus d’un an et s’occupera notamment de la communication interne de l’entreprise sur un projet d’Airbus se prenant place sur 16 sites à travers le monde.

Fort de son expérience dans de grosses entreprises, il devient Growth Hacker indépendant. L’assurance acquise dans la communication à Paris et Toulouse lui permet de développer fortement ses compétences de Marketing et donc par extension, ses compétences de Growth Hacking, puisqu’il faut, dans ce métier, penser tant au contenu commercial produit qu’au public cible.

Depuis 2016, Michele Tecchia travaille dans sa propre startup en tant que modérateur et gestionnaire, mais également spécialiste dans plusieurs domaines : vente, nettoyage, création de contenu et bien évidemment, marketing. Il travaille en parallèle sur des stratégies d’acquisition design avec l’agence 1m30.

Curiosité et goût de l’apprentissage

En tant que l’un des pionniers du Growth Hacking en Europe, il y a beaucoup à apprendre de Michele tecchia. Sa devise “Toujours apprendre, toujours tester” est une bonne indication de ce qu’il faut pour être growth Hacker : de l’ouverture d’esprit, de l’initiative et une soif inextinguible de savoir. Mais il est également nécessaire d’avoir une communication professionnelle et de savoir travailler en équipe. D’ailleurs, bien qu’indépendant, il s’entoure souvent de collaborateurs, comme des équipes de rédaction et de conception. C’est donc un métier demandant une multitude de compétences, mais également d’être particulièrement spécialisé dans certaines d’entre elles, notamment dans la connaissance de l’optimisation des taux de conversion, mais aussi de l’UX et même des statistiques de base.

Pour lui, la culture de l’innovation est un élément essentiel pour réussir à faire grandir une startup. Ainsi, quand on lui demandera quelles sont les raisons du succès d’Israël dans le monde des startups, ce sera cette culture de l’innovation qu’il mettra en avant, en plus des financements étrangers et de l’implication de l’État d’Israël.

Le parcours et le CV éclectique de Michele Tecchia jouent sans le moindre doute un grand rôle dans ses compétences de Growth hacker. Ses diplômes en Sciences Politiques l’aident, car ils lui ont, selon lui, permis d’obtenir une polyvalence et une curiosité qui sont essentielles au métier de Growth Hacker. Curiosité, ambition, ce sont là les atouts d’un entrepreneur moderne pour pouvoir tirer profit des opportunités qui se présentent à lui.

Retrouvez Michele Tecchia sur LinkedIn et sur FrenchFab.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.