Groupe Gratuit Pros

Covid-19 : le dirigeant doit savoir pour décider

Les mesures prônées par les gouvernements de nombreux pays pour limiter la propagation de la Covid-19 causent d’importants problèmes de trésorerie aux entreprises, quel que soit leur secteur d’activité. Heureusement, des solutions existent pour l’amélioration de leur solvabilité et pour trouver une nécessaire intelligence économique.

Recherche de financements

Le manque de revenus dû à l’impact de la Covid-19 se traduit, pour une majorité des entreprises, par une importante pression sur leur trésorerie. On aurait tendance à penser que cette situation, très exceptionnelle, n’impacte que les organisations qui ont besoin de financements urgents. Cependant, les effets du coronavirus se ressentent également chez celles qui bénéficient d’une situation de solvabilité et possèdent une bonne capitalisation. Toutes les entreprises se heurtent à de nombreux problèmes récurrents durant la recherche d’un financement et de lignes de crédit :
– délais d’acceptation des crédits très lents ;
– tolérance limitée au risque bancaire pour un prêt unique ;
– retrait des FCR car les installations sont limitées ;
– clarté insuffisante dans les packs de sécurité destinés à soutenir un nouveau financement (offre restreinte de garanties) ;
– besoins, à court terme, de services ajustés à la casuistique des entreprises et dans des termes qui diffèrent de l’offre standard des banques.

Moyens pour renforcer la liquidité des entreprises

Pour pallier la situation financière néfaste imposée par le coronavirus, les entreprises doivent mettre en place des stratégies flexibles s’articulant autour de trois points importants.
Expérience : dans l’élaboration des prêts garantis (ou non) et dans l’instauration d’équipes aptes à déployer des initiatives qui favorisent la liquidité. 
Capacité d’adaptation : les moyens de financement en lien avec le Covid-19 doivent être mis en place rapidement et nécessitent une approche personnalisée. Parallèlement, ils impliquent des conseils d’experts et un savoir sans faille du comportement du marché lors de situations spécifiques.
Conseils fiables : étant donné l’incertitude liée au coronavirus, les organismes de crédit doivent s’assurer que les impératifs du financement et les réductions de fonds sont étudiés par un tiers indépendant.

Solutions pour les entreprises qui ont besoin de liquidités

Selon Kevin Rivaton, le président de Cristal Credit, “les entreprises qui ont des besoins urgents de financement peuvent mettre en place un plan d’action pour une intelligence économique basé sur 4 étapes.
1) Se poser les bonnes questions. De quelle somme avez-vous besoin ? Quelle sera la durée de cette injection de capital ?
2) Renforcement des flux de trésorerie et des échanges. Cela passe par l’examen minutieux des prévisions, des hypothèses, des flux de trésorerie et des scénarios baissiers pour aider les organismes de financement à évaluer les besoins de crédit véritables ou éventuels. 
3) Optimisation du fonds de roulement. Les éventuels bailleurs de fonds s’attendent à ce que les sociétés instaurent des stratégies pour l’amélioration de leurs flux de trésorerie, la maximisation du fonds de roulement et l’identification de mesures pour l’obtention de bénéfices de trésorerie tangibles et rapides.
4) Diminution des coûts. Les organismes de crédit et les bailleurs de fonds espèrent que les entreprises ont, au préalable, cerné et mis en œuvre des mesures urgentes afin de sauvegarder leur trésorerie autant à court qu’à moyen terme”. 

Types d’entités vers lesquelles se tourner

On dénombre deux sortes d’entités que les entreprises peuvent solliciter pour l’obtention d’un financement.
Prêteurs actuels. La majorité des entreprises considèrent que les prêteurs en place sont la solution de départ idéale et qu’une demande de soutien financier doit être étudiée rapidement.
Fonds pour situations spéciales. Il est possible de déployer des capitaux de façon créative, flexible et à court terme. Ces fonds incluent les banques, les fonds de crédit privés et les institutions de prêts susceptibles d’apporter des solutions de crédit en respectant certaines conditions et à des coûts adaptés afin d’obtenir une levée de capitaux rapide. 

Mesures anticipatives

En ce qui concerne les entreprises qui n’ont pas encore été confrontées au besoin de liquidités induit par la crise sanitaire actuelle, il leur est vivement recommandé de prendre des mesures d’anticipation. Pour cela, des équipes de gestion financière doivent chercher préventivement de nouvelles installations qui s’adapteront aux restrictions du Covid-19 pour être fin prêtes si cette période de perturbation devait se prolonger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.