Groupe Gratuit Pros

Les risques quand on ment sur son CV

Mentir sur son CV : que risque-t-on ?

Pour se démarquer sur un marché du travail compétitif, de nombreux candidats ont recours au mensonge dans leur CV. Cependant, mentir sur son CV est une mauvaise idée, notamment parce que cela peut entraîner un licenciement immédiat, une atteinte à la réputation et, dans le pire des cas, un séjour en prison.

Votre CV est la première impression que les recruteurs et les employeurs auront de vous. Il doit donc mettre l’accent sur les aspects positifs, mais il doit aussi être une représentation exacte de vos compétences et de votre expérience.

Avec l’introduction des contrôles de présélection et des technologies avancées, les employeurs sont désormais plus conscients que tout ce qui est indiqué dans un CV n’est pas nécessairement vrai.

Pourtant, cela n’empêche pas certains candidats de présenter un petit mensonge, ici et là, pour embellir leur CV. Heureusement, pour certains métiers comme un avocat de renom, il n’est pas toujours facile de mentir sur son CV.

Voici les risques possibles si vous mentez sur votre CV :

Les mensonges les plus courants dans les CV

Selon diverses études, plus de 60 % des candidats ont déformé la vérité dans leur CV, à un moment ou à un autre, mais sur quoi les gens mentent-ils ? Voici les mensonges les plus courants dans les CV :

Titres de poste et responsabilités

Lorsque vous postulez à un poste supérieur, il peut être tentant de donner l’impression que vous avez géré une équipe plutôt que d’être supervisé vous-même, mais votre employeur peut facilement vous prendre en défaut en vous interrogeant sur les aspects de la gestion ou en contactant vos collègues sur LinkedIn.

Expérience

De nombreux employeurs spécifient un nombre minimum d’années d’expérience, ce qui peut désavantager les jeunes candidats. Il peut sembler intéressant d’ajouter une année ou deux à la durée de votre expérience ; cependant, cela revient à mentir et vous pouvez facilement être démasqué lorsqu’un employeur vérifie les dates d’emploi auprès d’un employeur précédent.

Source : Pixabay.

Dates d’emploi

Il existe de nombreuses raisons valables pour justifier des lacunes dans votre CV, par exemple une période de chômage, un congé sabbatique, un congé parental… Cependant, il est indéniable que certains employeurs voient d’un mauvais œil les lacunes. C’est pourquoi il peut être tentant de truquer les dates d’emploi pour donner l’impression que vous avez travaillé plus longtemps dans une entreprise.

Qualifications

Plus votre parcours professionnel est long, moins votre formation a d’importance, à l’exception des professions pour lesquelles des qualifications sont indispensables (par exemple, la médecine, la comptabilité…).

Toutefois, certains employeurs font figurer les qualifications parmi les critères d’embauche afin d’écarter les candidats non qualifiés ou non compétents. Vous ne voyez peut-être pas l’intérêt d’ajouter une qualification supplémentaire pour étoffer votre CV ou vos compétences, mais c’est un jeu risqué.

Non seulement les employeurs peuvent facilement vérifier vos titres universitaires, mais vous pourriez être licencié ou poursuivi en justice si vous prétendez avoir des qualifications pour accéder à une profession réglementée (par exemple, le droit, l’enseignement…).

Compétences

Les entreprises étant de plus en plus nombreuses à se lancer sur les marchés internationaux, les compétences linguistiques font partie des compétences les plus recherchées par les employeurs. C’est pourquoi tant de candidats exagèrent leurs compétences en langues étrangères.

Source : Pixabay.

Cependant, comme les compétences linguistiques sont assez faciles à tester, soit par des tests écrits, soit par des conversations avec des employés en poste, c’est un mensonge sur lequel vous serez certainement pris en défaut.

Raisons du départ

Tout le monde ne quitte pas son employeur en bons termes. Si vous avez quitté votre employeur précédent en des termes acrimonieux ou parce que vous avez été licencié, vous ne voudrez probablement pas communiquer cette information à de futurs employeurs.

Références

Si vous avez été licencié, il peut être difficile d’obtenir une bonne référence de votre ancien directeur ou patron. Si le fait de demander à un ami de se faire passer pour votre ancien employeur peut sembler une bonne idée, la falsification de références peut vous exposer à des poursuites pour diffamation.

Salaire

Il peut être tentant de mentir sur votre salaire actuel dans l’espoir de vous voir proposer un salaire plus élevé par votre futur employeur. Cependant, c’est le genre de chose qui peut être facilement vérifié par le biais d’une vérification des antécédents ou de questions approfondies posées par l’employeur pour vous démasquer.

Conséquences du mensonge sur votre CV

Mentir sur votre CV n’est pas une bonne idée pour un certain nombre de raisons. Si un recruteur ou un employeur découvre votre ou vos mensonges lors des vérifications préalables à l’embauche, toutes vos chances d’obtenir le poste s’envolent.

Une fois que vous êtes embauché, le mensonge peut également vous coûter le poste si l’employeur se rend compte que vous n’êtes pas capable d’occuper le poste parce que vous n’avez pas les compétences ou l’expérience nécessaires ou lorsqu’il finit par découvrir la vérité sur vos qualifications.

Confiance brisée

Lorsqu’un employeur découvre que vous avez menti dans votre CV, il a le droit de mettre fin à votre contrat.

Voici l’avis d’un avocat à ce sujet :

Même si vous parvenez à rester dans l’entreprise, la confiance sera perdue à jamais. Les employeurs veulent engager des personnes en qui ils peuvent avoir confiance, alors si vous pouvez mentir sur votre maîtrise de l’anglais, ils se demanderont sur quoi d’autre vous avez menti.

Atteinte à la réputation

Dans notre monde de plus en plus interconnecté, les mots circulent vite. Si vous êtes pris en flagrant délit de mensonge sur votre CV, vous risquez non seulement de perdre votre emploi, mais aussi de nuire à votre réputation auprès d’autres employeurs, notamment ceux du même secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *